Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre

La pédagogie
des moyens d'apprendre


Antoine de la Garanderie


Présentation

En pratique

Apprendre à apprendre

apprendre a apprendre Martin est en âge d'apprendre à nager. Il est admis à l'école de natation. « Chers petits, soyez les bienvenus. Ici, vous apprendrez à nager en nageant. Bien entendu, nous n'allons pas perdre notre temps à voir avec chacun ce qu'il devrait faire pour nager. Vous trouverez bien tout seul ! A la fin de l'année, vous devrez atteindre l'autre côté de la piscine en moins de 50 secondes. Les bouées sont interdites. »

Première leçon : tous à l'eau ! Martin boit la tasse mais il arrive à barboter et à se maintenir en surface. Naïma, elle, semble plus douée : elle nage déjà. Il faut dire qu'elle s'est entrainée avant à la maison. Quand à Léo, le voila qui pleure : il ne comprend pas pourquoi il doit rester dans l'eau à battre bêtement des bras et des jambes. Les semaines passent : certains, comme Martin, continuent à barboter. Naïma et ses amis progressent. Léo, lui, ne veut plus rien savoir de l'école de natation.

Voici venu le temps de l'évaluation. Martin échoue car il est arrivé de l'autre côté mais son barbotage ne lui a pas permis d'être dans les temps ! Naïma réussit avec brio. Léo a abandonné. Quant à Maxime, il semble qu'il ne pourra jamais faire plus de 2 mètres sans couler : il n'a toujours pas compris ce qu'il devait faire. Il ne doit pas être bien doué !

Faites maintenant un effort de mémoire : cela ne vous rappelle-t-il pas votre classe de CP ? Avez-vous le souvenir qu'on vous ait un jour expliqué ce que vous deviez faire pour être un bon élève, c'est-à-dire un élève capable d'apprendre et de profiter des leçons ? L'exemple de l'école de natation n'éveille-t-elle pas en vous l'idée que certains enfants pourraient avoir besoin d'apprendre à apprendre.

« Il n'est pas assez sage », « Si seulement il était plus attentif », « Il manque de motivation », « Il fait preuve de mauvaise volonté », « Il n'apprend pas ses leçons », « Il est un peu limité », « Il aura du mal plus tard », « Il ne réfléchit pas assez ». Et après ? En quoi ces commentaires font-il avancer notre affaire ?

« Il ne sait pas ce qu'il faut faire pour être attentif, mémoriser, comprendre, réflechir, imaginer ». Voilà une réflexion intéressante. Et si tout cela s'apprenait. Et s'il était possible d'améliorer la manière dont nous sommes attentifs, dont nous mémorisons, comprenons, réfléchissons, imaginons.

Apprendre à apprendre, en quelque sorte...

© Jeunes Plus 2006-07