Avec tous ceux qui ont mission d'instruire ou d'éduquer Accueil Pour nous joindre
  Ressources
  Actualités
  Conseils
  Dossiers
  Liens utiles
  Livres
  Initiatives
  Services
  Soutien scolaire
  Livres enfants
  Pédagogie
  Projet Toplà
  Pratique
  Rechercher
  Participer
  Lettre gratuite
  Nous joindre
Zone de promotion de site ami
Veosearch
    Actualités de l'éducation et de la famille
     A la une    Archives par catégories    Source Jeunes Plus    Analyses  


L'analyse de l'actualité - 11 octobre 2002

Ressources : Actualités : Analyses


 Imprimez cet article  
 Envoyez cet article à quelqu'un

Après s'être préoccupé des apprentissages fondamentaux, Luc Ferry propose un nouveau discours de 19 pages sur l'enseignement supérieur. Force est de constater que le Ministre est prolixe en idées. Bonnes idées selon la FAGE, fédération qui regroupe l'ensemble des associations étudiantes, qui se réjouit des annonces du Ministère, celui-ci reprenant à son compte plusieurs de leurs propositions pour lutter contre l'échec universitaire.

L'enjeu est de faire en sorte que le flot de lycéens qui intègre l'université, grâce à la démocratisation de l'école, puisse espérer aller plus loin. En effet, il est très clair, chiffres à l'appui, que les lycéens ne sont pas préparés à affronter le monde universitaire, manquant des méthodes qui leur permettraient de s'organiser pour réussir. Ils manquent même parfois de la culture générale ou des connaissances nécessaires au cursus qu'ils vont suivre. En résumé, le fossé s'est creusé entre le secondaire et l'université.

A Marseille, une année blanche est offerte aux bacheliers pour se mettre au niveau de l'université avant d'intégrer la première année de Deug. Expérimentée l'an dernier avec succès, cette formule pourrait être reproduite ailleurs. Cela ne doit pas faire oublier qu'il existe encore de nombreux lycées qui maintiennent une qualité de travail suffisante pour permettre aux bacheliers de réussir à l'université.

L'autre débat de la semaine concerne l'éducation des jeunes. Comment punir les parents qui n'assument pas leurs responsabilités et laissent leurs enfants s'absenter de l'école ? Amende ou privation d'allocations familiales ? Comment réduire la pornographie et la violence sur les écrans de télévision ? Taxations dissuasives ou interdiction totale ?

Ne voyant absolument pas ce que la pornographie peut apporter à l'homme, voyant au contraire toutes les atteintes à la dignité humaine qu'elle représente et tous les désordres qu'elle engendre dans notre société, d'une gravité insoutenable lorsque des enfants y sont impliqués, nous ne comprenons pas pourquoi l'état continuerait à rester complice de ces ignominies. Et cela non seulement à la télévision, mais aussi dans la presse et sur internet.

Serait-ce une atteinte à la liberté personnelle ? Nous ne le croyons pas car une société adulte devrait pouvoir empêcher l'exploitation du corps par des individus peu scrupuleux qui ne considèrent plus les personnes mais seulement le fric qu'elles peuvent leur rapporter. Et si cela pouvait permettre à un seul enfant d'avoir à moins souffrir, l'interdiction totale en serait largement justifiée. Souhaitons que le Ministre ait suffisamment de courage, porté qu'il est par l'opinion publique !

Frédéric Prat

     Haut de page    Imprimez cet article    Envoyez cet article à quelqu'un
  Qui sommes nous ?   ·   Objectifs   ·   Mentions légales   ·   Jeunes Plus  
©Jeunes Plus 2000-2006 • Graphisme du site : Bruno Merlin • Soutien scolaire
Hit-Parade

topla
Aidez-nous à trouver des bénévoles
  Pratique
  Lettre d'info
  Boutique livres
  Soutien scolaire
  Cours particuliers
  Forum - Débat
  Actualités
Méthode de lecture : la science a tranché
Echec scolaire : des familles désorientées
De nouveaux services pour les enfants handicapés et leurs parents
Choisir son collège : une nouvelle liberté
Parents inquiets pour Internet
Nouveaux programmes du primaire
Le danger des jeux vidéo en ligne
La carte scolaire, c'est fini
Le collège unique dépassé
Une violence scolaire devenue ordinaire